domaine  viticole, chateau, vin, armagnac

NOTRE
ARMAGNAC

On dit que l’Armagnac est la plus ancienne eau-de-vie de France puisque déjà au XIVe siècle des documents attestent de sa production. Notamment le savoureux traité de Maître Vidal Dufour, prieur des monastères d’Eauze et de Saint Mont, texte publié en 1310 retrouvé au Vatican et qui énumère les 40 Vertus de l’Armagnac : « Livre très utile pour conserver la santé et rester en bonne forme ».

vitalis.jpg

" CETTE EAU DE VIE, SI ON L A PREND MEDICALEMENT ET SOBREMENT, ON PRETEND QU ELLE A 40 VERTUES OU EFFICACITES "

Le vignoble de l’Armagnac, est réparti sur trois
régions de production, le Haut Armagnac, la
Ténarèze et le Bas Armagnac, terroir de notre
domaine.

LES CEPAGES

L’Armagnac est réalisé uniquement à partir de vins blancs dont les principaux cépages sont : l’Ugni- Blanc, le Colombard et le Bacco. En ce qui concerne nos Armagnacs c’est actuellement de l’Ugni- Blanc et du Bacco pour les millésimes antérieurs à 1998, après cette date de l’Ugni Blanc.

domaine  viticole, chateau, vin, armagnac
domaine  viticole, chateau, vin, armagnac, gers, floc

LA VIGNIFICATION

Nos vendanges se déroulent fin septembre, début octobre. Les vins qui vont être distillés demandent une vinification soignée et naturelle. Plus le vin est fruité et réussi, meilleur sera l’Armagnac. C’est pourquoi nous n’attendons que peu de temps entre la fin de la vinification et la distillation.

LA DISTILLATION

Nos vendanges se déroulent fin septembre, début octobre. Les vins qui vont être distillés demandent une vinification soignée et naturelle. Plus le vin est fruité et réussi, meilleur sera l’Armagnac. C’est pourquoi nous n’attendons que peu de temps entre la fin de la vinification et la distillation.

alambic_legende.jpg
domaine  viticole, chateau, vin, armagnac, gers, floc

L’ Aygue Ardente

L’eau de vie obtenue, appelée Blanche d’Armagnac, peut-être dégustée, rafraîchie ou utilisée pour réaliser des cocktails.

Mais aussi elle peut être destinée au vieillissement qui transformera cette eau de vie en Armagnac.

C'est une étape essentielle, qui doit beaucoup à la qualité des fûts et donc au travail du tonnelier.

A la sortie de l’alambic l’eau-de-vie est placée dans des pièces neuves où elle va vieillir pendant 2 à 3 ans puis elle sera placée dans des fûts plus anciens pour continuer à évoluer vers la plénitude.

Les chais du domaine conviennent parfaitement au vieillissement, en effet les bâtisseurs ont profité de l’existence des anciennes douves du château pour y installer les chais qui se trouvent donc partiellement enterrés.

Pénombre, fraîcheur des vieilles pierres et de la terre, fûts de chêne, amour et travail patient des générations qui se sont succédées dans nos chais concourent à donner à notre Armagnac sa rondeur et ses parfums subtils.

domaine  viticole, chateau, vin, armagnac, gers, floc

Conseils de dégustation

“Si vous le pouvez, choisissez un Armagnac d’assemblage réduit à 40 ou 42 % de 15 à 20 ans, c'est une période flatteuse, avec des arômes souvent pâtissiers que chacun d’entre nous a enfoui depuis l’enfance.

Tout en profitant des teintes dorées ou acajou de l’eau-de-vie, faites tourner l’Armagnac dans le verre pour mouiller ses parois afin d’augmenter la surface d’évaporation et enrichir la proportion des arômes à la surface du verre.

Approchez le nez du verre (pas trop bas) sans agiter et humer doucement. Le premier nez est parfois vif, “montant”, mais au bout de quelques secondes, les notes les plus volatiles s’échappent et le nez s’adapte, votre mémoire olfactive sait alors découvrir les nuances de fruits confits, d’épices… C’est le temps du parfum.

Et en bouche, comment découvrir avec le même plaisir les nuances de l’Armagnac ?

Je conseille une première toute petite mise en bouche afin de tapisser doucement le palais avec les arômes de l’Armagnac et apprivoiser les papilles. A la deuxième dégustation, on percevra une évolution dans les sensations : d’abord la sucrosité puis la chaleur de l’alcool. En même temps, le fondu des tanins du bois et la richesse des arômes viennent enrober la sensation de puissance et apporter de l’onctuosité. On retrouve tout au long de la bouche une variété aromatique proche de celle du nez avec en plus une belle persistance, c’est le gage de la qualité de l’Armagnac.

Dernier petit conseil-plaisir, une fois le verre vide, ne l´abandonnez pas: chauffez-le entre vos mains et sentez, c’est le “fond de verre”; pruneau, épicé, rancio ou vanillé, la quintessence de l’Armagnac s’y trouve encore !”


Marie-Claude Ségur, Oenologue